+33 (0)1.72.69.03.21 (gratuit)

contact@reflex-solutions.com

Actualités

Accélérer l’accès aux données tout en réduisant les coûts, c’est possible.

16/07/2015

Les données occupent désormais une place conséquente dans les prises de décisions commerciales. Par rapport à cela, Les entreprises cherchent de plus en plus à améliorer l’efficacité de leur Data Center.

D’après le cabinet d’études IDC, le Data Center est un lieu dédié dans lequel est conservé un grand volume de données instructives. Son rôle n’est donc plus d’être seulement un hébergeur de ressources informatiques. L’objectif des entreprises est que ces datacenters soient suffisamment fiables pour pouvoir traiter de grandes quantités de données sans aucun temps d’arrêt.

Le directeur général des datacenters de Schneider Electric, Andrew Kirker, conseille aux entreprises d’investir pour l’efficience de leur datacenters dans une optique de réduction de coûts. L’investissement doit être d’autant plus important si l’entreprise gère un datacenter sur site en parallèle d’une colocation.

"Prenons l'exemple d'un couple avec quatre enfants qui possède un monospace ; une fois que tous les enfants ont quitté le domicile pour aller faire leurs études, il est probable que le couple se sépare du monospace".

Ce qui se passe dans le domaine des datacenters, c'est que les entreprises ont d'énormes datacenters et qu'une grande partie des charges de travail sont migrées vers différents endroits ; or, elles continuent de faire fonctionner ces grands datacenters sous-employés, ce qui est totalement inefficace", déplore-t-il.

Les bienfaits de la technologie Flash

L’installation de matrices de stockage à mémoire Flash donne la possibilité aux entreprises de coupler la diminution de leurs installations tout en conservant une capacité élevée et un délai de traitement rapide.

Michael Burnie, directeur de Violin Memory pour l’Australie et la Nouvelle-Zélande, affirme que la mémoire Flash est une solution de plus en plus abordable avec l’arrivée de nouvelles technologies.


"À capacité égale, la mémoire Flash est plus rapide, plus performante et vendue au même prix que les disques durs, avec un coût total de possession beaucoup plus élevé et une souplesse d'évolution beaucoup plus grande. Ce sont autant de caractéristiques requises pour stocker les données dans les datacenters modernes ou pour la fourniture de contenus d'aujourd'hui"

En effet, la technologie Flash fournit un nombre d’IOPS (opérations d’entrée-sortie par seconde) tellement élevé à une latence faible. Cela permet notamment de passer de centaines de serveurs à quelques-uns qui fonctionnent à pleine puissance ou presque. Le stockage a également moins besoin d’être hébergé.

"La mémoire Flash n'est pourtant pas récente, elle existe depuis bien longtemps. C'est juste que nous ne l'avons jamais vue que dans des supports onéreux, tels que des clés USB lorsqu'elles coûtaient 25 dollars par gigaoctet, alors qu'aujourd'hui elles valent aux alentours de 10 cents. C'est véritablement l'arrivée des smartphones qui a fait baisser le coût de la mémoire Flash, qui est désormais une alternative viable à utiliser dans les systèmes de stockage." Explique-t-il.

Un couplage rapidité/stockage accrue

Pour Michael Burnie, une telle quantité de données nécessite que les entreprises aient des systèmes dorsaux adéquats pour extraire les données plus rapidement.

"Il y a deux avantages en termes de traitement analytique du Big Data. Le premier est que plus vous avez de données, meilleurs seront vos résultats. Le second est que plus vite vous obtenez vos résultats, plus vite vous pouvez mettre des programmes en place. Ainsi, si vous parvenez à obtenir en une heure ou 30 minutes un rapport de traitement analytique des données qui met normalement 24 heures à s'exécuter, ce gain de temps est une véritable économie pour l'entreprise", ajoute-t-il.

L’exemple du prestataire de services financiers Suncorp Group est démonstratif des opportunités offerts par la solution Flash. Avec l’introduction d’un nouveau système d’informatique décisionnelle, Suncorp s’attend à diminuer ses coûts de matériel et de licence et à se séparer de sept sur ses treize entrepôts de données pour  réduire les coûts de stockage de données. Les bénéfices de cette action devraient avoisiner les 170 millions de dollars Australiens lors de l’exercice de 2018.




© 2015-2019 Reflex-Solutions